Des développements importants sont attendus à Tavush 

  • by Western Armenia, mars 26, 2024 in Politique
42 vues

À Tavush, d’importants développements sont attendus dans un avenir proche.

La rétrocession des villages de Tavush peut créer une plate-forme pour de nouvelles opérations militaires pour Bakou.

  La reddition des villages de la région de Tavush entraînera la menace pour l’ensemble de l’Arménie Orientale.

Il est déjà clair que Bakou s'efforce à tout prix de finaliser à la politique d'État ouvertement génocidaire contre la population civile d'Arménie, qui est en profond conflit avec tous les principes du droit international humanitaire et des valeurs universelles.

En raison de la politique d'ethnocide mise en œuvre par Bakou, la situation désastreuse en Arménie s'aggrave de jour en jour. Sous la menace réelle de la vie de centaines d'Arméniens (habitants de Tavush), ils répètent de force le programme "Artsakh 2". Le gouvernement criminel de Bakou, profitant de la situation géopolitique favorable pour lui-même, avec le consentement tacite ou le soutien du public comme presque tous les pays du monde, violant grossièrement les principes de la Charte des Nations Unies, les droits et libertés fondamentaux de l'homme, au mépris des décisions de la Cour internationale de Justice et de la Cour européenne des droits de l'homme, l'Arménie met systématiquement en œuvre une politique de nettoyage ethnique et génocide. 

Ce crime d'importance internationale est perpétré avec des manifestations ouvertes de discrimination raciale, de haine arménienne, de xénophobie et de destruction ou d'appropriation non dissimulée du patrimoine spirituel et culturel.

Dans cette situation incertaine, les habitants de Tavush entendent devenir des pionniers, de sorte que la vague de mécontentement populaire partira de la région de Tavush elle-même, pour ensuite « s'étendre » à d'autres régions et à Erevan.

De plus, selon nos sources, ces actions de désobéissance publique visent à prendre entre leurs mains le chef du diocèse de Tavush, Son Excellence Bagrat Srbazan et le chef du diocèse de Shirak, Mgr Mikael Adjapahyan.