Erevan exhorte les milieux concernés à Bakou à ne pas déformer les faits historiques 

  • by Western Armenia, juin 21, 2024 in Politique
33 vues

Le ministère de l’Éducation, des Sciences, de la Culture et des Sports dément officiellement les publications sur diverses plateformes médiatiques de Bakou, comme si les travaux de réparation et de restauration des monuments de l’histoire et de la culture arméniennes dans les zones de démarcation entre l’Arménie Orientale et Bakou visaient à éliminer les « traces aghvanes ».

« De telles informations sont un mensonge évident, une autre manifestation de la politique manipulatrice de Bakou consistant à falsifier les faits historiques », indique le message.

Le ministère a publié la liste des églises en cours de rénovation ou qui seront rénovées.

L’église du village de Kirants, région de Tavush a été construite au 19ème siècle en pierre brute locale et est une église basilique arménienne à trois nefs. L’inscription dans la partie supérieure de la fenêtre du dépôt sud confirmant le fait d’être arménien a été conservée, avec la date de construction, et l’inscription arménienne à droite de celle-ci.

L’église à dôme central de Voskepar, région de Tavush a été construite au 7ème siècle. Il appartient aux structures « de type maître » de l’architecture des églises arméniennes du début du Moyen Âge. L’église médiévale de Voskepar a subi d’importantes réparations entre 1975 et 1977, mais en raison de l’infiltration d’humidité causée par les précipitations atmosphériques, les couvertures du toit de l’église ont été détruites et les poutres du toit ont été endommagées.

Le temple paléochrétien de Yereruyk dans la région de Shirak, qui a également été visé par la propagande d’information de Bakou et présenté comme un monument turc avec de fausses allégations historiques, est inscrit sur la liste préliminaire du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO et sur la liste des monuments culturels les plus menacés d’Europe Nostra.

Le département exhorte les milieux concernés de Bakou à ne pas déformer les faits historiques, ainsi qu’à assurer la préservation des monuments historiques et culturels arméniens sous le contrôle de Bakou, en particulier à assurer les visites de la mission d’observation internationale aux fins de surveillance des monuments arméniens sur le territoire de l’Artsakh.