« Gardman-Shirvan-Nakhijevan » rejoint l’appel de l’Institut Lemkin 

  • by Western Armenia, juin 07, 2024 in Politique
34 vues

L'Union panarménienne « Gardman-Shirvan-Nakhijevan » salue et se joint à l'appel de l'Institut Lemkin pour la prévention des génocides. L'Union exige non seulement de cesser de soutenir Bakou dans la tenue de la 29e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, mais également d'enregistrer tous les autres crimes commis par Bakou et de les tenir immédiatement responsables au niveau international.

Dans la déclaration, il est mentionné qu'au cours du siècle dernier, les atrocités commises à Bakou sont restées impunies, ce qui a donné une raison de penser qu'il est possible de bafouer les droits de l'homme, les valeurs les plus élevées de la civilisation.

L'Union panarménienne note qu'un pays terroriste avec son président similaire peut être préoccupé par les questions climatiques et environnementales, si ces dernières années il a mené au moins deux guerres à grande échelle contre la population civile, en utilisant des armes qui ont non seulement causé des pertes de vie, mais a également gravement endommagé l'éco-environnement de l'Artsakh (montagne du Karabakh).

En outre, pendant environ 10 mois, il a provoqué un désastre humanitaire et maintenu en captivité 120 000 civils, ce qui a conduit au nettoyage ethnique le plus authentique et se livre actuellement à un ethnocide intensif, tout comme il l'a fait dans les régions historiques de Gardman, Shirvan et Nakhitchevan.