L’accord entre Erevan et Bakou sur la démarcation de la frontière… Ministère des Affaires étrangères d’Allemagne 

  • by Western Armenia, avril 20, 2024 in Politique
111 vues

"L'accord entre Erevan et Bakou sur la démarcation de la frontière lève un obstacle important sur la voie de la paix", a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères.

  Le ministère allemand des Affaires étrangères a réagi au dernier accord entre Erevan et Bakou sur la démarcation de la frontière. 

Le ministère en a fait mention sur sa page X. "L'accord de démarcation entre Erevan et Bakou, basé sur la Déclaration d'Alma-Ata de 1991, lève un obstacle important sur la voie d'un accord de paix. L'Allemagne reste prête à tout faire pour soutenir la voie d'une paix durable", indique le message.

L’Allemagne pourrait dans ce genre de dossier garder toutes sa décence. Son Parlement a lui-même reconnu la participation de l’Allemagne par sa complicité dans le génocide des Arméniens en Arménie Occidentale. Les frontières d’un Etat se base sur deux principes le principe de gestion administrative et le principe des nationalités, suite à un génocide et des crimes contre l’humanité, c’est le principe des nationalités qui fait force juridique.

Les autorités d’Erevan sont entrain de commettre une erreur historique, en se basant sur le principe de gestion administrative pour la délimitation des frontières tout en violant le traité de Sèvres 1920, ils blanchissent tous les Etats qui de près ou de loin sont impliqués dans le génocide des Arméniens, ce qui lui permet d’obtenir blanc-seing des Etats en question y compris de la Turquie.