L’Azerbaïdjan libère 32 soldats arméniens 

  • by Western Armenia, décembre 08, 2023 in Politique
122 vues

Erevan libère 2 Azerbaïdjanais et Bakou libère 32 militaires arméniens, indique le communiqué conjoint du bureau du Premier ministre de l'Arménie Orientale et de l'administration du chef de Bakou. Cependant, les noms des militaires libérés n'ont pas encore été publiés, ni la date à laquelle leur retour aura lieu.

Selon l'agence azerbaïdjanaise APA, les personnes sont retournées en Arménie Orientale en 2020. "Ce sont ceux qui ont été arrêtés lors des mesures antiterroristes menées à Hadrut en décembre", les 6 autres ont été arrêtés à la frontière à différents moments et ont déjà purgé la plupart de leur peine. Parmi eux ne figurent pas les anciens responsables de l'Artsakh détenus. Environ un mois après l'annonce du 9 novembre 2020, il a été rapporté que les forces azerbaïdjanaises ont pris le contrôle des deux derniers villages arméniens restants de la région de Hadrut, Hin Tagher et Khtsaberd, capturant 64 personnes réservistes. Certains d'entre eux ont été renvoyés à Bakou et 26 sont toujours détenus dans les prisons azerbaïdjanaises, après avoir été condamnés à des peines allant jusqu'à six ans de prison pour diverses accusations.

Selon des défenseurs des droits de l'homme, 55 Arméniens, 41 prisonniers de guerre, 8 représentants des anciens dirigeants de l'Artsakh et 6 civils sont actuellement détenus en Azerbaïdjan.

Les deux départements qui ont publié la déclaration notent que l'Arménie et l'Azerbaïdjan conviennent qu'il existe une opportunité historique de parvenir à la paix tant attendue dans la région. Les deux Etats réaffirment leur intention de réguler les relations et de parvenir à un traité de paix fondé sur le respect des principes de souveraineté et d'intégrité territoriale.

"À la suite des négociations entre le bureau du Premier ministre de la République d'Arménie Orientale et l'administration du Président de la République d'Azerbaïdjan, un accord a été conclu sur la prise de mesures concrètes visant à instaurer la confiance entre les deux États.

Guidée par des valeurs humanitaires et en signe de bonne volonté, Bakou libère 32 militaires arméniens. Erevan, à son tour, guidée par des valeurs humanitaires et en signe de bonne volonté, libère 2 militaires azerbaïdjanais", indique le communiqué.

On oublie ici de dire que depuis 1994 les terroristes en place à Bakou ont assassinés prés de 10.000 jeunes arméniens de façon totalement arbitraire. Soit presque une génération complète d’Arméniens.