Le gouvernement au pouvoir met en œuvre une politique de désolation dans la zone sismique. La Fédération alévie

  • by Western Armenia, mars 30, 2023 in Politique
150 vues

En Arménie Occidentale occupée, le gouvernement des partis Justice et Développement, Mouvement nationaliste poursuit ses efforts pour modifier la structure démographique des régions habitées par les Alévis après le tremblement de terre et dépeupler la région.

Le secrétaire général de la Fédération Alevi Bektashi, Ozgur Kaplan, l’a annoncé à cette occasion. « En tant que Fédération, nous ferons tout avec nos propres forces pour empêcher la désolation de la région, mais nous forcerons également les autorités à prendre leurs mesures par des moyens démocratiques. »

Notant qu’ils ont visité Samosat 48 heures après le tremblement de terre, a déclaré Ozgur Kaplan. « Quand nous sommes allés à Samosat (Adiyaman), nous avons vu l’inaction des autorités, l’électricité et le téléphone étaient coupés, il n’y avait pas d’eau dans les quartiers. J’étais dans le quartier de Samosat où vivaient les Alévis. Dans d’autres quartiers, l’électricité a été rétablie peu de temps après, mais rien de semblable ne s’est produit dans le quartier alévi. Il n’y a pas eu d’aide, un traitement discriminatoire a été fait à l’égard des alévis, des aides envoyées par des institutions alévis et des organisations non gouvernementales ont été saisies par le Département des situations d’urgence.

Le gouvernement de l’Arménie Occidentale ne néglige aucun problème lié aux autochtones vivant en Arménie Occidentale. Dès les premiers jours qui ont suivi le tremblement de terre, notre gouvernement a fourni une assistance à nos compatriotes dans la zone sinistrée, en fournissant une aide humanitaire sous forme de nourriture, de trousses de premiers soins et de tentes. Nous avons également informé les tribunaux internationaux de la politique discriminatoire à l’encontre des autochtones, en particulier des Oranis vivant dans la région, car les Oranis ne sont pas seulement des Arméniens de souche, mais aussi des autochtones.