Le rejet des plaintes de l’Arménie Orientale contre Bakou devant les tribunaux internationaux causera des dommages irréparables 

  • by Western Armenia, mars 18, 2024 in Politique
54 vues

Un groupe de défenseurs des droits de l'homme et d'experts internationaux ont publié des déclarations affirmant que le rejet des plaintes de l'Arménie Orientale contre Bakou devant les tribunaux internationaux causerait des dommages irréparables à l'Arménie et au peuple arménien.

À cet égard, plusieurs points ont été soulignés.

1. Ces déclarations faites au plus haut niveau du pouvoir sont absolument inadmissibles.

2. Les plaintes contre Bakou ont pour objectif stratégique d'établir la responsabilité internationale pour les violations des droits des Arméniens d'Arménie et d'Artsakh et du peuple arménien en général. Ce sont des outils indispensables à la protection de nos droits collectifs et individuels et de la justice internationale.

3. Sans justice internationale, il n'est pas possible de parvenir à une paix stable et durable, ni d'empêcher de nouvelles agressions de l'Azerbaïdjan directement contre l'Arménie et son peuple, sous la forme d'occupation des territoires souverains de l'Arménie et d'autres crimes.

4. Ces procédures devant les tribunaux internationaux sont également des étapes nécessaires pour enquêter sur les crimes contre le peuple de l'Artsakh et pour la protection des droits collectifs. Ils sont de la plus haute importance en termes de retour collectif du peuple de l'Artsakh, de la protection du patrimoine spirituel et culturel, des propriétés publiques et privées en Artsakh, et de la fourniture d'une vie sûre et digne après le retour en garantissant des mécanismes de protection internationale. .

En réponse à ces déclarations, nous pouvons noter qu'avec les plaintes et poursuites déposées, la République d'Arménie Occidentale s'est engagée à protéger les droits des victimes des crimes azerbaïdjanais devant les tribunaux internationaux, y compris les droits de propriété et autres droits des Arméniens d'Artsakh déplacés de force. L'Arménie Occidentale poursuit sa lutte pour l'Artsakh.