Le tribunal turc a considéré que l’expression « génocide commis contre les Arméniens » relevait de la liberté d’expression 

  • by Western Armenia, mars 12, 2024 in Politique
66 vues

Les poursuites judiciaires engagées contre l'ancien président et les membres de la Chambre des avocats de Tigranakert pour l'expression « génocide commis contre les Arméniens » ont pris fin.

Comme l'informe l'agence Mezopotamya, le tribunal a décidé que l'expression « génocide commis contre les Arméniens » par les anciens membres de la Chambre des avocats de Tigranakert le 24 avril 1915 lors de l'événement commémoratif était incluse dans la liberté d'expression.

Il convient de noter que lors de l'événement dédié à la mémoire du génocide des Arméniens, organisé par l'ancien président et les membres de la Chambre des avocats de Tigranakert, ils ont utilisé à plusieurs reprises l'expression de génocide contre les Arméniens et ont exhorté les autorités turques à le reconnaître.

Après cet événement, des poursuites judiciaires ont été engagées contre les organisateurs de l'événement commémoratif et les avocats qui ont utilisé l'expression « génocide commis contre les Arméniens » sous l'accusation d'« humiliation de la nation, du pays et des organes de l'État turc ».