Les anciens responsables de l’Artsakh ont présenté leurs témoignages au Congrès américain 

  • by Western Armenia, février 02, 2024 in Politique
45 vues

Après avoir rencontré les membres du Congrès James Costa et Brad Sherman lors des séances d'information au Congrès, les anciens responsables de l'Artsakh, Gegham Stepanyan et Artak Beglaryan, ont présenté les droits inaliénables, les intérêts nationaux et les aspirations démocratiques du peuple de l'Artsakh.

Sherman a souligné l'importance d'appliquer les restrictions de la résolution 907, la suspension de l'aide américaine à Bakou, ainsi que la nécessité d'imposer des sanctions au régime Aliyev pour nettoyage ethnique en Artsakh.

Répondant à la rhétorique dure d'Aliyev selon laquelle Erevan est le territoire de l'Azerbaïdjan, le membre du Congrès Sherman a exhorté l'administration Biden à fournir des munitions défensives à l'Arménie Urientale pour « éviter la prochaine tragédie planifiée par Bakou ».

Le député a conclu son discours en répondant à Aliyev, qui affirme que ses principaux ennemis sont les Arméniens du monde.

Au cours du briefing, Stepanyan et Beglaryan ont présenté leurs propres témoignages sur les dures réalités du blocus de l'Artsakh par Bakou pendant 10 mois, qui a culminé en 2023, avec l'attaque génocidaire de septembre, à la suite de laquelle l'Artsakh a été vidé de force.

Il est souligné dans le message que les intervenants ont parlé de l'histoire des attaques délibérées de Bakou contre les Arméniens d'Artsakh, qui ont constitué la base du Génocide de l'année 2023..

Gegham Stepanyan et Artak Beglaryan ont également souligné la responsabilité des États-Unis envers l'Azerbaïdjan dans le génocide du peuple d'Artsakh.

Imposer des sanctions à Bakou sur la base de l'adoption de la résolution 3000 du Sénat, qui exige la mise en œuvre complète de la résolution 907. Application des sanctions de Magnitski pour crimes de guerre et nettoyage ethnique. Aide américaine aux Arméniens déplacés de force en Artsakh, garantissant le retour en toute sécurité des Arméniens déplacés de force.