Moscou salue la déclaration commune de l’Arménie Orientale et de Bakou 

  • by Western Armenia, décembre 09, 2023 in Politique
52 vues

Moscou a accepté avec plaisir la déclaration commune de l'administration du chef de Bakou et du bureau du Premier ministre de l'Arménie orientale, qui confirme l'intention mutuelle de régler les relations et de signer un traité de paix entre les deux pays. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a publié une déclaration à ce sujet. "Nous saluons l'accord entre Bakou et Erevan concernant la libération des militaires arméniens et azerbaïdjanais. La Russie a constamment promu l'idée d'échanger des personnes détenues sur le principe du « tous pour tous ». Cela contribue au renforcement mutuel de la confiance et ouvre de nouvelles opportunités pour promouvoir le processus de normalisation des relations arméno-azerbaïdjanaises conformément aux accords tripartites globaux des dirigeants de la Russie, de Bakou et de l'Arménie Orientale pour 2020-2022. Nous sommes prêts à continuer à fournir un éventuel soutien en matière de déblocage des transports, de démarcation de la frontière, de conclusion d'un accord de paix et de contacts avec la société civile", indique le communiqué.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Moscou salue également la décision d'Erevan, un geste de bonne volonté en faveur de l'Azerbaïdjan, de retirer la candidature de son pays à l'accueil de la 29e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques en novembre 2024, ainsi que la décision de Bakou de soutenir la candidature de l'Arménie orientale à l'adhésion au bureau de la « COP ».

"La partie russe (le représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour les questions climatiques, R.S.-Kh. Edelgeriev) a eu des contacts avec Bakou et Erevan dans le but de parvenir à un accord général sur la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques", indique le communiqué. 

Tant que l’Artsakh restera sous occupation des forces armées et terroristes azerbaïdjanais et que le génocide des Arméniens d’Artsakh ne sera pas réparé, le gouvernement de l’Arménie Occidentale considère comme nul et non avenu toute négociation avec les autorités de Bakou.