Nous devons réaffirmer notre attitude envers tout cela ici et maintenant. Alexander Bouleris sur la situation en Artsakh

  • by Western Armenia, avril 27, 2023 in Politique
122 vues

Le 24 avril 1915, la police turque a arrêté et torturé 600 intellectuels arméniens. Ce fut le début du premier génocide du XXe siècle, au cours duquel 1,5 million d'Arméniens moururent.

Cela a été mentionné par Alexander Bouleris, membre de la Chambre des communes du Canada, au parlement, dans un discours consacré à la 108e commémoration des victimes du génocide des Arméniens, où il est dit : "Le 15 septembre, Talaat Pacha a envoyé un télégramme. "Auparavant, il a été rapporté que le gouvernement avait décidé d'éliminer tous les Arméniens vivant en Turquie de la face du pays sur ordre de Jemiet (Ittihad). Ceux qui désobéissent à cet ordre ne doivent pas siéger aux organes directeurs. Sans distinguer les femmes, les enfants, les malades et les faibles, sans s'arrêter devant les mesures les plus cruelles, sans écouter la voix de la conscience, il faut y mettre un terme."

Et depuis le 12 décembre 2022, l'Azerbaïdjan bloque l'Artsakh, seule route reliant la région de Syunik, 120 000 Arméniens sont isolés sans produits de première nécessité ni médicaments. La communauté internationale ne doit pas être à l'abri de cette atrocité, et nous devons réaffirmer notre attitude à cet égard ici et maintenant."