Pourquoi l’expulsion des Arméniens d’Artsakh ne mettrait peut-être pas fin aux ambitions de Bakou. CNN

  • by Western Armenia, décembre 27, 2023 in Politique
79 vues

Beaucoup à Bakou craignent que le nationalisme ethnique et les promesses de réunification territoriale ne trouvent de nouvelles cibles. Et l'Arménie tente d'accueillir plus de 100 000 réfugiés, dont beaucoup disent ne pas pouvoir s'adapter à leur nouvelle vie, a rapporté CNN.

Nona Poghosyan a fui Stepanakert avec son mari, ses jumeaux et ses parents âgés. Ils ont loué un petit appartement à Erevan. Poghosyan a déclaré que ses pensées étaient toujours tournées vers l'Artsakh. "Je veux juste savoir ce qui se passe à Stepanakert. Qu'est-il arrivé à ma maison ? J'envie tous ceux qui respirent l'air de là-bas", a-t-elle déclaré à CNN. Aliyev a déclaré que les maisons étaient laissées intactes, mais des vidéos sur les réseaux sociaux montraient l'armée azerbaïdjanaise les vandalisant...

La diplomatie peut à nouveau s’avérer inefficace. Les analystes soulignent la présence militaire croissante de Bakou...

Les Arméniens d’Artsakh ont toujours su qu’ils étaient au centre du conflit entre les grandes puissances. Mais après 30 ans de paix relative, ils ne s’attendaient pas à ce que les choses s’effondrent si vite…

"Je comprends qu'il s'agit d'un grand jeu dans lequel participent les intérêts de la Russie et de la Turquie. Bakou est un acteur au milieu de tout cela. L'Arménie est trop faible pour résister. Je le comprends globalement", a déclaré Poghosyan. "Mais à hauteur de 100 000 personnes, c'est une tragédie."