Une conférence sur le génocide contre les Arméniens s’est tenue en Belgique 

  • by Western Armenia, avril 18, 2024 in Politique
48 vues

A l'initiative des Étudiants Arméniens de Louvain (ASL), une conférence intitulée « Commémoration du génocide contre les Arméniens, référence à la mémoire historique dans le contexte actuel » a eu lieu, dont les principaux intervenants étaient l'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Arménie orientale en Belgique, le représentant de l'Arménie auprès de l'UE, Tigran Balayan, la présidente de la commission des relations extérieures du Parlement fédéral belge, Els van Hoff, et Nikola Davityan, spécialiste senior de la protection des intérêts de la société politique.

Le but de la conférence était d'établir un parallèle entre le passé historique vécu par le peuple arménien et les développements actuels. Mariam Haroutiounian, fondatrice de l'organisation "Étudiants arméniens de Louvain", a souligné dans son discours d'ouverture que l'histoire du peuple arménien est complexe, mais qu'elle n'est souvent pas racontée à grande échelle. C'est pourquoi ils voulaient que l'événement de cette année soit différent et que la participation des étudiants soit à plusieurs niveaux. Selon Mariam Harutyunyan, l'objectif principal de l'événement était d'éduquer la jeunesse arménienne sur la manière de s'impliquer dans le processus, de leur montrer les différentes manières les intervenants ont été choisis sur cette base même.

Dans son discours, l'ambassadeur T. Balayan a souligné ces initiatives non seulement du point de vue de la transmission d'un message, mais également du point de vue de l'écoute des critiques. Selon le représentant permanent de l'Arménie auprès de l'UE, il est important d'organiser de tels événements à Bruxelles, car Bruxelles est devenue un lieu important pour l'Arménie. L’ambassadeur espère qu’il en sera ainsi dans les décennies à venir. "Cent ans plus tard, nous avons été témoins d'une nouvelle série d'atrocités contre les Arméniens, qui se sont soldées par un nettoyage ethnique. Cela a montré une fois de plus que la mentalité d'impunité pousse les forces à commettre de telles atrocités", a souligné l'Ambassadeur Balayan, notant que présenter les Arméniens comme des ennemis aide le régime azerbaïdjanais à maintenir son pouvoir.

SE Tigran Balayan a souligné qu'il fallait établir des parallèles entre le passé et le présent. Selon lui, la raison de la réalité actuelle est le manque de pensée critique depuis 1994 et le fait de ne pas remarquer comment les réalités changent.