Enfants d’Arménie occidentale: Hakob Yeghiazaryan

  • by Western Armenia, novembre 29, 2023 in Société
117 vues

Hakob Yeghiazaryan est né le 4 août 2000 à Erevan et a étudié au département de droit de l'Université slave. Il est parti pour le service militaire obligatoire en 2019. Il a servi dans l'unité militaire Tsor de l'armée arménienne, il était artilleur, commandant de peloton et opérateur. C'était un jeune homme réservé, intelligent et travailleur, grâce auquel il obtint le grade de sergent subalterne. Hakob était un soldat très intelligent et dévoué, il n'aimait pas être en retard, il accomplissait toujours les tâches qui lui étaient confiées clairement et à temps, afin que personne ne puisse le réprimander pour échec. C'était une personne très têtue et indomptable, il s'efforçait toujours d'en faire plus, il n'était pas satisfait de ce qu'il avait, il essayait d'être le premier en tout. Il aimait lire des livres.

Dès le premier jour de la guerre, il participe aux batailles de Hadrut, Varanda, Akna, Karintak et Chouchi.

Le commandant a donné l'ordre de battre en retraite, a déclaré que Hakob pouvait revenir en arrière et être sauvé, Hakob a dit au commandant : « Si je pars maintenant, comment vais-je vous regarder, vous et mes amis, dans les yeux ? Je ne laisserai pas mes amis seuls. "

Après l'ordre de se retirer de Karintak, sortant d'une manière ou d'une autre de l'encerclement, il restait 8 garçons du peloton, ils étaient censés se retirer vers Stepanakert, mais ils sont restés blessés près de Chouchi, les garçons se sont battus jusqu'au bout, ne se quittant jamais, il a été tué dans la soirée du 7 novembre, sans obtenir l'aide qu'il demandait aux militaires. 

Selon l'un des commandants des troupes, Hakob était un très bon soldat, il a détruit une grande quantité d'équipement militaire ennemi et, en temps de paix, il était un soldat exemplaire. Malheureusement, tout cela a été dit après la mort de Hakob.