Enfants d’Arménie occidentale : Sian Elias

  • by Western Armenia, avril 22, 2023 in Société
117 vues

Il est le 12e et actuel juge en chef de la Haute Cour de Nouvelle-Zélande. Elle est le plus ancien membre du système judiciaire du pays. Sian Elias est né en 1949 à Londres. Le père, Minas Elias, était un descendant d’Arméniens qui ont survécu au génocide contre les Arméniens, la mère était galloise (d’où le nom arménien et le nom de famille valaque). Les parents ont déménagé en Nouvelle-Zélande alors que Srbuhi n’avait qu’un an.

De 1984 à 1988, Elias a été commissaire aux affaires juridiques du comté d’Oakland. Engagé dans des activités sociales et acquis la réputation de lutter contre l’arbitraire bureaucratique. Elle est connue pour sa gestion de diverses affaires liées au traité de Waitangi. En 1988, Elias est devenue l’une des deux femmes à être nommée procureure de la Couronne (l’autre étant Lowell Hodard).

En 1990, elle a reçu la médaille commémorative de la Nouvelle-Zélande pour ses services au pays. Elias est devenu juge à la Cour suprême en 1995 et a siégé occasionnellement à la Cour d’appel.

En 1999, Elias est devenue la première femme à devenir juge en chef de la Haute Cour de Nouvelle-Zélande (avant, ce poste n’était occupé que par des hommes). Depuis ce moment jusqu’à récemment, Elias était le juge en chef de la Nouvelle-Zélande. Par ordre de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, Madame Sian a officiellement occupé le poste de gouverneur général de la Nouvelle-Zélande à trois reprises lorsqu’il est devenu vacant.