Enfants d’Arménie Occidentale : Tigran Abazyan 

  • by Western Armenia, août 01, 2023 in Société
95 vues

- Que deviendras-tu quand tu seras grand, Tigran ?

- Soldat.

- Tigran, tous les garçons deviennent des soldats, qu'est-ce que tu vas devenir d'autre ?

- Je ne serai qu'un soldat...

  Tigran Abazyan, décédé pendant la guerre de 44 jours de l'Artsakh, était en première année lorsqu'il a eu le dialogue susmentionné avec l'enseignant. Tigran a été enrôlé dans l'armée en janvier 2020. Il participa aux chaudes batailles de Hadrut et de Jrakan occupées par l'ennemi.

Dans l'une des interviews, le père, Vanik Abazyan, a déclaré qu'il était allé en Fédération de Russie pour travailler à l'étranger, et après un certain temps, il a également emmené Tigran avec lui. Après la guerre d'avril 2016, le garçon a décidé de vivre dans son pays natal et de servir dans l'armée arménienne.

"Il chantait constamment dans la salle de bain : Mon frère et moi nous disputons. J'ai dit : Tigran, ne chante pas cette chanson, mais il la chantait. Il avait l'habitude de dire, vous savez, je vais rejoindre l'armée, la guerre va commencer. Je ne sais pas quel genre de prémonition c'était", raconte sa mère, Eleonora Vanyants, dans ses mémoires. 

Tigran Abazyan a reçu le grade de lieutenant sur le champ de bataille. "On a donné au soldat le grade de lieutenant, on lui a donné ce grade parce qu'on sentait qu'il en était capable." Ils ont vu qu'il était capable de prendre les bonnes décisions", a déclaré l'un des commandants de Tigran lors d'une conversation avec le père de Tigran. Tigran a été blessé au dos, puis il a été entouré de plusieurs garçons. Ils se sont cachés près du village de Vank. "Tigran et deux autres personnes sortent de leur cachette pour trouver une issue. Il a dit aux garçons : Je vois une voiture, allons voir, on peut venir te chercher, mais ils sont tombés entre les mains de "Yashma", et ils ne l'ont pas revu depuis", raconte la mère.