Enfants de l’Arménie Occidentale. Paruyr Haroutiounyan

  • by Western Armenia, novembre 23, 2023 in Société
81 vues

Paruyr est le frère cadet de deux sœurs. Il était très timide, gentil, s'excitait facilement. 

Quand il y avait des représentations, il était excité sur scène. Plus tard, il choisit la voie du théâtre, qui ne correspondait pas à son type : Paruyr n'avait pas de bons résultats à l'école, même s'il était incroyablement intelligent. Et puis il était temps de faire un choix professionnel. Il était en 8e ou 9e année, ses amis Norayr et Andranik fréquentaient une troupe de théâtre, Paruyr a été également entraîné avec eux. Il a commencé à suivre des cours et s'est rendu compte que ça lui plaisait.

 Il a ensuite été admis gratuitement au département de mise en scène de l'Institut national du théâtre et du cinéma. Après avoir terminé ses études, Paruyr entre au service militaire. 

De 2016 à 2018, il sert à Hadrut, en Artsakh. Après avoir été démobilisé, depuis novembre 2018, il travaille à la chaîne de télévision Artn en tant que réalisateur du film "le secret d’Ani'". 

De 2019 à 2020, il a travaillé dans la compagnie "Bumbumik" en tant qu’interprète. Il voulait ouvrir un jardin d'enfants et toujours interagir avec les petits enfants. Il se distinguait par son intelligence et ses capacités intellectuelles.

  Lorsque mes amis m'ont demandé pourquoi il continue à travailler comme interprète, pourquoi il ne change pas de métier, sa réponse a été : « peut-on rendre 15 enfants heureux à la fois en 30 minutes ?

Paruyr s'est porté volontaire pour aller sur le terrain de guerre. Dans l'une des interviews, la sœur a déclaré :

"Je me suis réveillé le 27 septembre, j'ai tout de suite compris aux nouvelles qu'une guerre avait commencé. Je suis allé voir mon frère, j'étais sûr qu'il avait entendu la nouvelle de la guerre et qu'il allait partir. Mon père, ma grand-mère et moi étions à la maison, ma mère était au travail. Vous ne savez pas pourquoi, mon frère a décidé de nous préparer le petit-déjeuner, il est sur cette image dans mes mémoires, avec une serviette sur l'épaule, debout près de la cuisinière à gaz. 

Je me suis approché de lui et lui ai dit : « Sais-tu que c'est la guerre ? » Il a souri, comme pour dire : « Si je ne sais pas, qui d'autre le saura ? » Ils ont quitté la maison, ils ont travaillé au même endroit que mon père, pensant qu'il devrait aller travailler ce jour-là, car il avait beaucoup de commandes. Il avait déjà annulé toutes les commandes au travail, nous avait dit de ne rien dire, puis il est rentré à la maison, a pris le sac avec les choses nécessaires et est parti sans nous dire au revoir. Il a appelé depuis la route et a dit qu'il y avait une guerre en cours. »

Du 27 septembre au 14 octobre, la famille était en contact avec Paruyr.

Il était à Akna, Jrakan, Hadrut. Il est devenu un héros le 17 octobre à Hadrut.

Sa sœur Tatev a déclaré dans la même interview :

"Nous avons marqué ce jour car il a été vu les 15 et 16 octobre. Son corps nous a été remis au bout de 10 mois et quatre jours. L'ADN a alors été confirmé. Durant ces dix mois et jusqu'à ce jour, il ne cesse de répéter en rêve qu'il reviendra. Il avait un problème de santé, mais il a été sauvé dans l'église avec le livre Narek avant de partir pour le service militaire. Son histoire est directement liée à ce livre. Quand mon frère est parti à la guerre, ma mère a mis Narek sur l'oreiller de mon frère en disant : "Laissez-le garder son livre jusqu'à son retour." Aujourd'hui encore, Paruyr dit à travers ses rêves que le livre l'a gardé, qu'il est vivant et qu'il reviendra.

À travers les rêves, je suis également guidé pour me trouver dans de tels endroits, où lorsque je vais, je sais qu'il y a des chapelles appelées Narek. Il apparaît dans les rêves de nombreuses personnes, y compris de personnes qui ne connaissaient pas mon frère. Je suis sûr que nous obtiendrons une réponse à nos questions un jour, lorsque les garçons reviendront. Dans la partie de Yérablur où se trouve mon frère, les proches de tous les garçons attendent le retour de leurs fils, les corps des garçons ont été remis à leurs familles quelques mois plus tard."

Un livre a également été écrit sur Paruyr : "Le patriote fou". « Au début, on parle de la guerre, et dans la dernière partie, il y a des œuvres écrites par mon frère. Il écrit  depuis 2013. A cette époque, quand on lisait ses œuvres, on ne comprenait pas leur sens, maintenant quand on lit, on comprend que tout a été écrit sur ces jours-là, il a tout compris bien plus tôt que nous. 

Aujourd'hui, nous vivons ce qu'il a écrit dans ses lignes. J'ai offert ce livre à mes amis, ils disent tous qu'on commence notre journée en lisant le livre, en le touchant, pour que la journée se passe avec succès. Apparaissant dans les rêves des inconnus, leur donnant la force de surmonter les jours difficiles." Désormais, les signes envoyés par Paruyr et le voir dans un rêve donnent à la famille la force d'avancer. Tatev dit qu'ils n'auraient jamais pensé pouvoir vivre sans Paruyr.