Tehlirian a également sauvé 200 orphelins pendant le génocide

  • by Western Armenia, avril 29, 2024 in Société
32 vues

 Le Musée-Institut du Génocide a récemment reçu de précieux dons. Les descendants de la famille de l'oncle de Soghomon Tehlirian ont remis les photos et le journal tenu pendant des années, qui raconte des épisodes intéressants sur la vie de Soghomon.

"Même si nous n'avons pas étudié le journal dans son intégralité, d'après ce que nous avons pu observer, il reste des épisodes intéressants. Bien entendu, il y aura aussi des informations personnelles qui ne seront pas soumises à la publication publique", a déclaré Gohar Khanumyan, conservateur en chef du Musée-Institut du génocide, lors d'une conversation avec le journaliste Sevak Vardumyan, qui a établi des contacts avec les proches de Tehlirian et c'est grâce à lui, Gohar, que sont précieux les échantillons arrivés en Arménie. Une douzaine de nouvelles photographies de Tehlirian ont été déposées au musée-institut, dont la plus remarquable est celle prise en 1907. Salomon y a 12-13 ans.

"La plus précieuse est la photo où se trouve également Armenuhi, un membre de la famille de Tehlirian, que Soghomon a libéré de la captivité musulmane en échange d'une pièce d'or. L'un des épisodes de la carrière de la biographie de Tehlirian (qui, soit dit en passant, est moins couvert et présenté au public) est celui où le vengeur arménien a libéré des enfants arméniens de captivité ou s'est occupé du sort des orphelins. L’histoire d’Armenuhi en est la preuve. Dans un autre de ses mémoires, Tehlirian écrit qu'il a pu libérer environ 200 enfants grâce à cette activité de sauvetage d'orphelins. C'était un ami de Sebastasi Murad, et nous savons que c'est Murad qui a convaincu les musulmans de donner une pièce d'or et de recevoir un enfant orphelin en retour", a déclaré Gohar Khanumyan.