Sur la question des Arméniens d’Arménie Occidentale 

  • by Western Armenia, décembre 02, 2023 in Histoire
103 vues

Simon Vratsyan écrit que Teryan et Shahumyan connaissaient bien la situation en Arménie turque et comprenaient que « la seule condition pour la sécurité et l'autodétermination de l'Arménie était la présence de l'armée russe à cette époque, jusqu'à la fin de la guerre et un état normal », a été établi." Cependant, pour le gouvernement bolchevique, la révolution mondiale et les relations amicales avec les peuples musulmans étaient plus importantes : « Maintenir l'armée russe en Arménie turque aurait signifié accomplir une tâche désagréable pour les Turcs, tandis que, comme nous le verrons plus tard, la Turquie et "Le monde islamique était d'une grande importance pour les bolcheviks, et les bolcheviks négociaient déjà. Ils étaient avec les Turcs", a écrit Vratsyan. 

Le décret "Sur l'Arménie turque" ne change rien à la vie du peuple arménien : le décret Les négociations de Brest-Litovsk ont échoué et les Turcs passent à l'offensive, occupant les unes après les autres les villages arméniens d'Arménie Occidentale. Les bolcheviks, et plus tard aussi l'historiographie soviétique, accusent les Allemands de la non-application du décret « Sur l'Arménie turque », notant qu'à cause d'eux, il n'a pas été possible de parvenir à la paix et que la guerre a continué.

En fait, nous avons bien compris que Simon Vratsyan cherchait des prétextes pour que le Conseil National de Tiflis n’envoie aucune troupe arménienne pour défendre le Général Antranik sur le front de l’Arménie Occidentale. Nous avons vécu l’équivalence en Artsakh depuis 2020 sauf que l’Arménie Occidentale était reconnu officiellement come un Etat.

http://www.western-armenia.eu/news/Actualite/2020/Le_Plan_turc_de_creation_d_une_republique_armenienne-10.12.2020.pdf