Sur la question des Arméniens d’Arménie Occidentale 

  • by Western Armenia, décembre 05, 2023 in Histoire
69 vues

Les Turcs, parfaitement conscients du retrait de l'armée russe et des problèmes internes en Transcaucasie (dont certains étaient dus à leur instigation), préparaient progressivement le terrain pour une attaque. Le 9 janvier 1918, ils télégraphièrent à Odishélidze que les Arméniens auraient commis des violences contre la population musulmane. Le général Nazarbekyan, faisant référence à cet incident dans ses mémoires, il a noté que le télégramme n'était parvenu à Tiflis que le 18 janvier. Sur la base de cette lettre, le commandant en chef de l'armée du Caucase a ordonné de mettre fin immédiatement à toutes sortes de violences contre la population musulmane. Le 16 janvier, Vehib Pacha a de nouveau envoyé une lettre au commandant en chef, se plaignant des atrocités commises par les Arméniens, qui auraient tué les habitants. Bien que Vehib ait été informé que les informations dont il disposait n'étaient pas vraies, ce qui a également été confirmé par le colonel Morel, commandant du détachement de Erznka, et le commissaire de Baberd, l'armée turque a lancé l'attaque fin janvier.