L’ancien secrétaire général de l’OTAN a mis en garde contre le danger de nettoyage ethnique par l’Azerbaïdjan en Artsakh

  • by Western Armenia, mars 27, 2023 in Politique Internationale
247 vues

Violant clairement la déclaration tripartite du 9 novembre 2020, l'Azerbaïdjan provoque une crise humanitaire en Artsakh et menace à nouveau l'Arménie d'une agression militaire. Comme "Armenpress" l'informe, l'ancien secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a exprimé une telle opinion, qui a publié un long article sur le site "Project Syndicate", parlant du conflit arméno-azerbaïdjanais, du problème de l'Artsakh et des développements à venir dans le région.

Selon l'ancien secrétaire général de l'OTAN, l'Azerbaïdjan utilise le blocus et d'autres mesures pour "étouffer" l'Artsakh.

"La guerre d'Artsakh de 2020 a clairement montré que l'Azerbaïdjan avait un avantage militaire significatif sur l'Arménie, grâce aux armes qu'il acquérait de la Russie, de la Turquie et d'Israël. Bien que l'Arménie reste membre de l'Organisation du Traité de sécurité collective, elle n'a reçu aucun soutien lorsqu'elle a demandé de l'aide lors d'une attaque sur son territoire. Il est resté vulnérable et seul. La mission de l'UE, qui est actuellement basée uniquement sur le territoire de l'Arménie, devrait être rapidement élargie pour couvrir toute la longueur de la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Les dirigeants européens devraient faire pression sur le gouvernement d'Aliyev pour qu'il autorise le personnel de l'UE à entrer sur le territoire azerbaïdjanais, ainsi que faire pression sur l'Azerbaïdjan pour qu'il préfère les négociations à la confrontation militaire », a conclu Rasmussen.