Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait prendre des mesures concrètes visant à l’ouverture immédiate de la route de Berdzor et à freiner la politique génocidaire de l’Azerbaïdjan. AMF

  • by Western Armenia, mars 28, 2023 in Politique Internationale
221 vues

Le ministère des Affaires étrangères de la République d'Artsakh a publié une déclaration concernant la violation de la ligne de contact par les autorités de Bakou. Cela a été rapporté par le Département de l'information et des relations publiques du ministère des Affaires étrangères de la République d'Artsakh.

"Avec de telles actions, les autorités de Bakou tentent de resserrer encore plus le blocus de l'Artsakh, coupant la seule connexion entre la capitale Stepanakert et un certain nombre de villages de la région de Chouchi. Dans le même temps, la partie azerbaïdjanaise essaie de justifier ses actions illégales et ses provocations par des déclarations fabriquées qui n'ont rien à voir avec la réalité.

Les actions de Bakou pour resserrer l'anneau autour de l'Artsakh sont une réponse cynique à la décision de la Cour internationale de Justice concernant le déblocage immédiat de la route Berdzor reliant l'Artsakh à la région de Syunik, et un défi à l'ordre juridique international.

Nous nous attendons à ce que les forces de maintien de la paix russes prennent des mesures pratiques pour éliminer les conséquences de la violation répétée des dispositions de la déclaration tripartite du 9 novembre 2020 par les autorités de Bakou, ainsi que pour prévenir de nouvelles violations possibles.

Dans ces conditions, il est impératif que la communauté internationale adopte une position ferme et unie pour forcer les autorités azéries à revenir au cadre légal et à remplir ses obligations internationales. La communauté internationale et en particulier le Conseil de sécurité de l'ONU devraient prendre des mesures concrètes visant à l'ouverture immédiate de la route de Berdzor et à freiner la politique génocidaire du Président Aliev", indique le communiqué.

Le gouvernement d'Arménie Occidentale a plus d'une fois fait référence aux pratiques illégales et brutales des autorités de Bakou, qui ne respectent pas seulement leur propre parole, mais aussi les accords internationaux, poursuivant leur politique d'ethnocide. Mais cela ne peut pas durer longtemps, car les questions que nous avons soulevées ont déjà commencé à recevoir une réponse de la part de la communauté internationale et des États, et très bientôt toutes les questions seront résolues.